Martin Mberi n’a pas assez la main verte pour planter et faire pousser l’arbre de la paix au Congo Brazzaville

Quand nous parlons de Martin Mberi, nous ne parlons pas des Bembe. Lorsque nous parlons de Denis Sassou, nous ne parlons pas non plus des Mbochi.

Quand Denis Sassou et Martin Mberi parlent de Dialogue inter-communautaire sous l’égide des Nations unies doit-on comprendre que ces deux-là reconnaissent à demi-mot les massacres du Pool ? Doit-on aussi comprendre qu’ils ont envoyé des mercenaires Mbochi venus du nord pour aller massacrer les populations de la communauté du Pool qui dormaient tranquillement chez eux et qui n’avaient rien demandé ?

Lire la suite
Modeste Boukadia in Washington DC, 2018

Interview of Modeste Boukadia – March 9, 2018 in Washington DC, USA

Interview of Mr. Modeste Boukadia, the leader of the Republic of Congo political party, Circle of Democrats and Republicans for the Congo or CDRC. The interview took place on March 9, 2018 in Washington DC, USA, during his official working visit where he met various members of the Congres, the Senate and other governmental departments and agencies.

Lire la suite

J’appelle les confessions religieuses, les libres-penseurs, les animistes de se mettre du côté du Peuple

Ce 11 août, jour commémoratif de mon évacuation sanitaire et donc de ma sortie des geôles du PCT, je m’adresse avec humilité aux confessions religieuses, aux libres-penseurs, aux animistes du Congo Brazzaville. J’ai une pensée toute particulière à l’endroit des membres du CDRC Sylvain Nzingoula-Miakamona et Valentin Tsiakaka, du général Jean-Marie Michel Mokoko, du général Norbert Dabira, d’André Okombi Salissa, des compagnons du colonel Marcel Tsourou et des autres prisonniers politiques et de droit commun dont je n’ai pas cité les noms.

Mes Chers compatriotes,

La seule chose favorable aux forces du mal, c’est l’inaction des hommes de bien !

Ne dit-on pas que le silence est complice ? L’inaction des hommes de bien est la nourriture des forces du mal. Nous avons brillé par un écartèlement politique qui a conduit le pays à toutes les catastrophes. Nous décrions aujourd’hui la corruption et tous les anti-valeurs décriés par le gouvernement de Clément Mouamba, l’endettement excessif et l’insécurité grandissante. L’insécurité qui fait des policiers et des gendarmes des cibles privilégiées d’enfants criminels des favelas de Brazzaville et de Pointe-Noire. Ces enfants criminels ne sont que le résultat d’une absence de politique de l’Emploi et de la Formation à cause de la mauvaise gouvernance de l’État.

Lire la suite

Modeste Boukadia invité de l’Association LAMBREC

Modeste Boukadia, président d’Honneur de l’Association LAMBREC – Association Modeste Boukadia pour la Renaissance du Congo – s’est adressé, le 21 juillet 2019 à Paris, aux membres adhérents pour les galvaniser à s’atteler aux nombreux défis qui attendent le Congo très endetté et dont les conséquences sur les populations du Congo sont dévastatrices.

Lire la suite

Appel de Modeste Boukadia aux Généraux de Denis Sassou et aux Généraux de la République

Hier, l’Europe a connu et vaincu sa dose de peste noire qui a décimé près de la moitié de la population européenne au milieu du XIVème siècle, de 1347 à 1352, dont l’agent vecteur était un rat venu d’Asie. Aujourd’hui, le Congo Brazzaville est en pleine peste avec un agent vecteur polycéphale dont le foyer principal est Denis Sassou. Les têtes sont Jean Jacques Bouya, Jean-Dominique Okemba, Christel Denis Sassou l’héritier des vices de son papa, Gilbert Odongo, Clément Mouamba, et les autres barons connus du PCT.

Lire la suite

Point de presse de Modeste Boukadia, au sujet du prêt du FMI au régime de Sassou Nguesso

Le FMI accorde un prêt de 450 millions de dollars au Congo-Brazzaville
Celui qui contrôle est celui qui vole au Congo-Brazzaville

Point de presse de M. Modeste Boukadia, président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo (CDRC) au sujet du prêt accordé au régime de M. Sassou par le FMI.
Paris 21 juillet 2019.

Source : https://blogs.mediapart.fr/jecmaus/blog/230719/congo-point-de-presse-de-modeste-boukadia-propos-du-pret-du-fmi

Denis Sassou ne sauvera pas le Congo par un endettement supplémentaire

RAPPEL POUR LE PPTE (source AFD, Ambassade de France près le Congo) :
Le 27 janvier 2010, le FMI et la Banque Mondiale ont approuvé le point d’achèvement pour le Congo. Le 18 mars 2010, les créanciers du Club de Paris et le Brésil ont conclu un accord multilatéral de restructuration de la dette congolaise pour un total de 2,4 milliards de dollars US sur une dette extérieure publique totale de 5,6 milliards de dollars. M. Sassou s’était engagé à affecter sur un compte spécial les ressources additionnelles provenant du traitement de sa dette pour financer les objectifs prioritaires : santé, éducation et infrastructures de base dans sa stratégie de réduction de la pauvreté.
Où en sommes-nous avec ces objectifs ?

Dans le même temps, la France avait annulé 1, 24 milliard de dollars US de créances congolaises soit 892 millions d’euros. Elle avait aussi annulé 666 millions de dollars soit 480 millions d’euros de sa dette au titre de l’accord du Club de Paris et 574 millions de dollars soit 412 millions d’euros au titre de son effort additionnel dont 289 millions de dollars soit 207 millions d’euros de Contrat de désendettement et de Développement/C2D). La France avait donc annulé 2127 millions d’euros de dette congolaise entre 2005 et 2010.
Pourquoi tant de générosité à Denis Sassou ?
(Source : https://cg.ambafrance.org/Initiative-en-faveur-des-Pays).

Lire la suite

La constitution du 6 novembre 2015 : un « Permis de tuer »

QUESTIONS : Comment les Nations unies, la France, l’Union européenne, les États-Unis d’Amérique, tous les Etats qui ont leur ambassade au Congo et les diverses Organisations de défense des droits de l’Homme qui auraient tous reçu un exemplaire du premier jet de la Constitution du 25 octobre 2015 pour lecture avant publication ont-ils laissé passer l’Art. 96 qui accorde le PERMIS DE TUER à Monsieur Sassou et au PCT ? Je n’ose pas croire qu’il y a eu une volonté permissive de leur part. Voulaient-ils un autre génocide au Congo comme celui du Rwanda ? Quoique ce qui se passe dans la région du Pool (sud de Brazzaville) serait pire que le Rwanda selon certains observateurs indépendants.

J’étais en prison pendant 575 jours de 2016 à 2017 et je ne pouvais pas en parler quand je suis sorti de prison de la maison d’arrêt de Pointe-Noire. Mais à présent, je me tiens sur mes deux pieds bien debout. Je reprends la main. 

Lire la suite

Pourquoi l’impérative Conférence Internationale pour le Congo ?

Pourquoi est-il impérieux pour tous Congolais d’exiger une conférence Internationale pour le Congo, sous l’égide des Nations Unies et Non pas une Conférence Nationale ou encore un Dialogue Intercommunautaire, alors que les communautés ne se sont jamais affrontées au Congo Brazzaville ? 

Vous êtes sans savoir que depuis l’année 2013, mon parti le CDRC, et moi-même, nous sommes évertués à demander une Conférence Nationale Bis et la mise en place d’un gouvernement de transition afin de repartir sur de nouvelles bases.

Lire la suite