Le president du CDRC a Pondila – 27/11/2012

Modeste BOUKADIA, président du C.D.R.C., a effectué une visite de travail dans la région fédérale du C.D.R.C. du Kouilou. Il a été accueilli à Pondila (district de Hinda) le 27/11/12 par les délégués des sections du C.D.R.C. des six (6) districts Kakamoueka, Hinda, Mvounti, Tchiamba-Nzassi, Madingou-Kayes et Nzambi constituant le Département du Kouilou.

Le département du Kouilou regorge de forages pétroliers ! Dans leur mot de bienvenue, après avoir déploré que les compagnies pétrolières n’embauchent que les jeunes camerounais qui ont les mêmes diplômes que les enfants autochtones, avoir fait constaté que toutes les rivières sont polluées et que la population n’a plus accès à l’eau potable car les rivières sont polluées et qu’un camion-citerne vient les alimenter une (1) fois par semaine à raison d’un bidon/par famille, la population a exprimé leur soutien total et irréversible au changement. Pour ne pas trahir leur pensée, voici ce qu’ils ont dit :

Monsieur le Président, ne vous laissez pas distraire, ici dans le Kouilou, vous êtes plus aimé que le Président Sassou. Comme vous partez souvent en France, nous vous faisons confiance pour dire au Président français que nous ici à Pondila où il y a le pétrole, nous voulons que les vrais « Français » reviennent et ils seront toujours les bienvenus comme au temps du Président Fulbert Youlou. Vous ne devez jamais oublier que le Peuple est beaucoup plus nombreux et il vous soutient. Vous nous promettez la création des entreprises, il faut le faire et le Peuple sera toujours avec vous. Mais si jamais, vous nous trahissez, sachez que vous et le Président Sassou, nous vous jetterons tous les deux dans le fleuve Kouilou et il est profond ; cela veut dire que personne ne pourra vous y retirez ! Monsieur le Président, pourquoi la France nous a abandonnés et qui sont ces autres « blancs » qui sont ici ?”

Ndlr : “ces autres « blancs » : entendre les Chinois”

En remerciement à leur accueil plus enthousiaste, le président du C.D.R.C a rassuré la population de sa volonté de conduire le pays au CHANGEMENT en insistant qu’il n’a qu’une seule parole :

«Mais que chacun doit comprendre, que chacun de nous tous sache que le Changement veut dire aussi, le changement de mentalité et d’actions. Si nous voulons que les choses changent dans notre pays, il est indispensable que chacun d’entre nous se respecte d’abord en tenant bien ses engagements sans les trahir. Nous devons aussi respecter les Institutions que nous nous sommes imposées. Vous me dites que nous voulons la « paix », oui, moi aussi je suis pour la paix ; aussi, il nous faut mettre en place des entreprises, des sociétés où nos enfants doivent travailler sinon il n’y aura jamais la paix. C’est pourquoi, quel que soit ce que le Président Sassou a fait, il n’est pas question pour nous de le mettre en prison, il doit garder ses biens ici à Pointe-Noire, au Kouilou ou partout ailleurs dans notre pays pour la tranquillité de tous. Il a occupé des fonctions et peu importe la manière, nous devons le respecter et lui laisser la dignité d’aller et venir où il veut ; d’aller se reposer dans son village pour écrire ses Mémoires où je dois le conduire moi-même car j’avais promis en 2009 d’aller à la pêche avec lui et jouer aussi à la pétanque ! Vous m’avez posé la question « pourquoi la France nous a abandonnés ? » Laissez-moi vous rappeler que la France est notre partenaire comme les autres pays occidentaux. Si vous voulez vraiment que les Français et la France reviennent au Congo, c’est votre choix parce que vous êtes le Peuple et vous être le Souverain Primaire. C’est vous qui décidez ! Alors il faut pour que la France revienne, il faut l’exiger, il faut le demander de manière forte en venant très nombreux aux réunions et aux manifestations du CDRC. Si vous êtes très mobilisés et très nombreux, vous me donnez la légitimité face au Président Sassou. Mais, je ne doute pas que je l’ai déjà, que vous m’avez déjà donné cette légitimité ! Parce que vous êtes là très nombreux et très mobilisés et vous prouvez à la face du monde que vous ne voulez plus de ce Président qui ne s’occupe que de ses « biens » qu’il a acquis au détriment de vous, de ce Président qui pratique la discrimination des Congolais en mettant en place un gouvernement constitué à 98% des gens de sa tribu et d’imposer au pays un Haut Commandement Militaire lui aussi constitué par 98% des généraux et officiers supérieurs de sa tribu. Voilà pourquoi, il est important que nous arrivions au changement dans la paix et la tranquillité. En pratiquant la politique de la discrimination de la population, M. Sassou Nguesso viole le principe de l’égalité des citoyens qui stipule que « tous les hommes naissent libres et égaux en droit ». Cette politique de la discrimination des Congolais risque de nous entrainer vers des dérives difficiles. C’est pourquoi, la solution que je propose est toujours la même, celle de construire le pays ensemble avec tout le monde pour que notre Congo reste uni et indivisible. Je vous assure, là, nous serons plus forts, plus combattifs pour créer des entreprises et de l’Emploi pour l’ensemble des jeunes de notre pays. Le changement que je demande n’est pas un changement ni de chasse aux sorcières ni de destruction mais un changement d’avenir et de construction. Je vous le promets. Je le ferai car je n’ai qu’une parole et quand je promets, je la tiens. Je sais qu’au-delà de vous Peuple du Kouilou venu très nombreux et très mobilisé, c’est l’ensemble du Peuple du Congo qui me demande ce changement. Et je vous assure que c’est comme cela que ça doit se passer. Merci.”

Une séance de questions a prolongé les échanges. Ensuite, une collation a été offerte par le président du C.D.R.C. à tous les participants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s