CONGO-BRAZZAVILLE : Alerte ! Tentative d’enlèvement de Modeste Boukadia

CONGO-BRAZZAVILLE : Modeste BOUKADIA, président du CDRC, emprisonné à la maison d’arrêt de Pointe-Noire pour délit d’opinion, a été enlevé à la clinique Guenin où il a été hospitalisé, suite à l’agression et tentative d’assassinat par le directeur de la maison d’arrêt de Pointe-Noire. [Note de l’Editeur: Lire l’article sur la tentative d’assassinat de Modeste Boukadia].

Modeste BOUKADIA hospitalisé à la clinique Guenin de Pointe Noire, a été enlevé ce soir 5 décembre 2016 par des policiers à bord de 3 vehicules Toyota BJ alors qu’il était sous perfusion, laquelle perfusion a été arrêtée vers 19h00 par les kidnapeurs pour le ramener de force à la maison d’arrêt, malgré les protestations du corps médical. Les policiers ont déclaré : « ils  ont reçu des ordres de le ramener en prison, dans sa cellule. Il n’a qu’à mourir en prison sans soins ce Moukongo qui prône la division du pays ».

Malgré les protestations des médecins, Modeste Boukadia a été ramené dans sa cellule de la maison d’arrêt de Pointe-Noire où il n’a eu accès  à aucun traitement pendant toute la nuit.
Le directeur de la maison d’arrêt ayant reçu des pressions (soit par le consul soit en ayant le compte rendu de la clinique) a appelé le lendemain une ambulance pour refaire hospitalisé Modeste Boukadia.

Actuellement, aux dernières nouvelles, M. Modeste BOUKADIA est de nouveau admis à la clinique Guenin de Pointe-Noire.

Avis à celles et ceux qui soutiennent et protègent ce régime criminel aux méthodes et pratiques inhumaines.

L’EQUIPE DU RESEAU CONGO-MFOA


Contexte de l’agression contre Modeste Boukadia

Voici quelques éléments de rappel sur le dossier des violations des droits de l’homme contre Modeste Boukadia et les 14 membres du CDRC.

Modeste Boukadia en prison depuis 11 mois sans jugement

Modeste Boukadia est en prison depuis 11 mois sans qu’aucun jugement ni accusation n’aient été prononcées à son encontre. La Loi autorise un maximum de 4 mois de détention sans jugement. Cela fait donc plus de 7 mois que le gouvernement viole les droits de Mr Boukadia

L’ONU dénonce une violation aux Droits de l’Homme

Le prétexte utilisé par le gouvernement pour incarcérer Mr Modeste Boukadia a été sa condamnation par contumace en avril 2014 à 30 ans de travaux forcés pour avoir demandé la démission du gouvernement et la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Cette opinion politique a été vue comme un atteinte à la sureté de l’Etat par le Gouvernement.

Cette condamnation par contumace qui sert de prétexte à l’incarcération de Mr Boukadia a été dénoncée par le Groupe de travail sur les Détentions Arbitraires (voir l’arrêt de l’UN WGAD) dans son arrêt de novembre 2014 comme étant une violation des droits de l’homme.

L’Etat Congolais maintient illégalement Mr Boukadia en prison

Selon le règlement de la contumace, cette condamnation par contumace aurait normalement dû être suivie d’un procès une fois Mr Boukadia de retour au Congo. Mais il n’en a pas été le cas. Et l’avocat de Mr Boukadia, n’a pas été informé des raisons de l’incarcération de son client. Le Tribunal de Pointe-Noire a précisé aussi qu’il n’a pas de charges contre Mr Boukadia

Menaces de morts contre les avocats de Mr Boukadia

Les avocats de Mr Boukadia avaient tenté de porter plainte contre le Gouvernement de la République du Congo pour violation de la Constitution mais ils ont reçu des menaces de mort.

14 membres du CDRC en prison illégalement

14 membres du CDRC sont en prison depuis Aout 2013, bien que l’ONU ait statué dans leur cas que leur détention était arbitraire et pour des raisons politiques.

2 des membres du CDRC, Sylvain Privat NGOMA et Landri LONDHET MOUSSA, bien que condamnés à 2 ans de détentions, ont écoulé leur peine, aussi illégale soit-elle, mais ne sont toujours pas libérés.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s