Peuple du Congo, nous devons mener un combat unitaire pour l’avènement de la Nouvelle République

Peuple du Congo, nous devons mener un combat unitaire pour l’avènement de la Nouvelle République

Suite au succès des derniers articles du Président du C.D.R.C., de la conférence de presse du 3 février à La Semaine Africaineet de l’interview parue dans La Griffe « Victoire de la Sekela en RCA : Modeste BOUKADIA montre la route vecteur d’avenir et de réussites pour la Nouvelle République », une attaque virale a été portée sur le site officiel du C.D.R.C., www.congo-sangha.com, le rendant invisible. 

« Nous en savons un peu plus cet après-midi. Le site a été attaqué et c’est surtout www.congo-sangha.com. N’ayant pas réussi à détruire le site en entier, ils sont montés et y ont injecté des virus…»

Tout ce qui a été essayé jusqu’à présent est vain. Nous venons de trouver une solution : c’est de restaurer tout, 2 jours avant l’attaque. Ce procédé permettra au serveur d’éjecter et les virus, et les fausses informations que les pirates auraient introduits. Le problème restera que tout ce qui a été mis à jour depuis le 25 mars sera à ressaisir. »

Cette attaque prouve que le C.D.R.C. a fait « mouche » et on veut réduire le Président Modeste Boukadia au silence au plan international – au plan national, le Peuple du Congo est déjà DEBOUT – pour son projet de l’instauration de la Nouvelle République sur les cendres de la République Populaire du Congo dont le dernier bastion est l’Etat du Nord-Congo installé par Denis Sassou Nguesso depuis son coup d’Etat du 5 juin 1997, avec un gouvernement et un Haut Commandement Militaire constitué par 98% des ressortissants de son clan de l’Alima. Oui, le problème du Congo, c’est l’instauration de l’Etat du Nord-Congo. Nous faut-il aussi l’Etat du Sud-Congo pour que nous puissions nous respecter parce que la jurisprudence du Nord-Soudan et du Sud-Soudan va jouer en faveur de cette partition ? Avec tous les drames à venir avec des mariages dont les conjoints sont issus soit du Nord soit du Sud ; il va s’en suivre forcément la séparation dans toutes ces familles composites. Que vont devenir les enfants issus de ces unions ; qui devront-ils choisir et de quel côté aller, vers le parent issu du Nord ou vers le parent issu du Sud ? Si l’on ne prend garde, forcément, cet Etat du Sud-Congo verra bien le jour avec l’entêtement du Président Sassou Nguesso à ne pas mettre en place le Gouvernement d’Union Nationale qui est pourtant la solution la plus simple et la pacifique. Parce que l’on connaît aussi l’engagement du Président Modeste Boukadia, comme il l’a dit lors de sa conférence de presse et dans son interview. Autre interrogation : pourquoi le pouvoir PCT/RMP donc Monsieur Sassou Nguesso transfère-t-il les institutions léonines à Oyo en vue d’en faire la capitale politique si ce n’est pas pour accélérer la partition du Congo en deux Etats distincts, Etat du Nord-Congo et Etat du Sud-Congo ? Du côté du PCT/RMP, la partition du Congo est la solution la plus facile pour faciliter l’élection de Denis Christelle Sassou Nguesso à la présidence du Congo en modifiant les règles car il souhaite que le président de la République soit voté par les députés. Pour des raisons que d’aucuns n’ignorent.

Plus que jamais, les Congolaises et les Congolais de la diaspora disséminés de par le monde doivent se mobiliser à l’instar de nous autres qui sommes au pays pour exiger l’avènement de cette Nouvelle République, celle d’une démocratie véritable avec un Etat de droit, une bonne gouvernance et une justice équitable pour tous. 

Le moment est enfin venu pour taire les différences idéologiques voire partisanes pour nous UNIR et MENER ENSEMBLE UN COMBAT UNITAIRE pour mettre fin au régime inique du PCT/RMP et de son président. Oui, nous devons TOUS NOUS LEVER pour déclencher le Printemps Afrique au Congo. Nous devons nous unir parce que nous le pouvons, comme l’ont été CEUX de la Seleka pour impulser le CHANGEMENT AU CONGO

Nous le pouvons parce que la République du Congo n’est pas la propriété de Denis Sassou Nguesso. Le Congo est notre Bien Commun. Le Congo appartient à toutes les Congolaises et tous les Congolais. 

J’habite à Brazzaville, au Congo. C’est depuis le pays que j’écris ce texte sans peur. Alors Congolaises et Congolais, nous ne devons plus avoir peur comme le Président Modeste Boukadia qui parle à la télévision, dans les journaux qui n’a pas peur parce que le temps nouveau de l’avènement de la Nouvelle République est enfin arrivé grâce à l’engagement de chacun de nous ! Bâtissons ensemble notre Pays, s’il vous plait.

Pauline Michèle LEHO-OUAMBA
E-mail : paulmichleho@gmail.com

Le 3 avril 2013

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s