Afrique: les Etats-Unis se posent en alternative à la Chine

Le 11 mars 2018 dernier, le président du CDRC Modeste Boukadia mettait en garde contre l’influence de la Chine en République du Congo, lors d’un article publié dans le Washington Time, un media d’importance aux Etats-Unies

Un an plus tard, pratiquement, jour pour jour, le 18 mars 2019 : les Etats-Unis se posent en alternative à la Chine, validant ainsi les analyse posées un an plus tot par le président du CDRC Modeste Boukadia.

Lire l’article de la Libre Afrique

Les Etats-Unis veulent proposer une alternative à la Chine en Afrique, voire un contre-modèle plus avantageux pour les pays sub-sahariens, à l’heure de signer des contrats et des partenariats, a indiqué vendredi à Kinshasa le sous-secrétaire d’Etat en charge des questions africaines Tibor Nagy. « Il ne s’agit pas de remplacer les Chinois mais je pense que l’Afrique devrait avoir l’occasion de choisir (ses partenaires) », a déclaré M. Nagy en réponse à une question lors d’une conférence de presse dans la capitale congolaise.

« Le modèle chinois c’est: vous apportez un contrat, vous signez, et nous, les pays africains, nous devons à la société cinq milliards de dollars », a-t-il développé.

« Il existe un autre modèle qui s’appelle financement en fonds propres (« equity financing »), qui ne creuse pas la dette du pays », a assuré M. Nagy, en tournée en Ouganda, au Rwanda, en RDC avant une prochaine étape au Cameroun.

Ancien diplomate en poste dans plusieurs pays africain, universitaire, M. Nagy s’est livré à cette démonstration en face du Congo-Brazzaville, capitale d’un pays en proie à de lourdes difficultés financières dont une partie de la dette est détenue par la Chine.

Les entreprises américaines « amèneront des jobs, l’emploi, car elles n’apportent pas leurs propres employés pour n’importe quel emploi un tant soit peu qualifié », a-t-il poursuivi.

Les sociétés américaines « emploient des gens sur places, procèdent à des transferts de technologie, elles ne participent pas à la corruption, elles sont très, très attentives à l’environnement », a résumé l’émissaire de Donald Trump.

Sources

The Washington Times, article du 11 mars 2018

La Libre Afrique du 18 Mars 2019: Afrique: les Etats-Unis se posent en alternative à la Chine

Le Monde du 18 mars 2019 – En Afrique, les Etats-Unis veulent se poser en alternative à la Chine

Chine Magazine du 19 mars 2019: Les Etats-Unis, alternative à la Chine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s