Sassou Nguesso confirme la mise en place de l’Etat du Nord Congo – 18/02/2013

La Griffe N°162 du 13 au 20 février 2013 (page 3)

Pendant que Sassou Nguesso nomme des Généraux de son clan, Modeste Boukadia appelle à la nomination d’un gouvernement d’union nationale lors de ses rencontres avec la population pour l’unité du pays pour enrayer le concept infernal «Nord/Sud » qui mine le Congo. « Notre histoire remémore que nous vivions unis et ne faisions pas de différences entre un ressortissant du Nord, du Sud, de l’Est et de l’Ouest. » Tout en exprimant sa désapprobation sur les nominations des Généraux sur la base clanique, le président du C.D.R.C. explique aux populations, aux responsables des autres partis et à des officiers généraux et supérieurs que si « le PCT modifie la Constitution du 20 Janvier 2002, ce sera la porte ouverte à la création de deux Etats au Congo. Cela fera mal mais nous y arriverons » a-t-il dit lors de sa dernière conférence de presse le 3 février à Brazzaville.

Modeste Boukadia justifie sa position sur le comportement qu’il qualifie d’atteinte à l’intégrité nationale « Je ne comprends pas qu’il empêche François Bozizé qui voulait modifier la Constitution pour se maintenir, ce qui a déclenché la levée de boucliers de la Séléka. Il a pesé de tout son poids pour que le président centrafricain ne modifie pas sa constitution et mette en place un gouvernement d’union nationale pour sauvegarder l’unité et la paix au Centrafrique. Ici, au Congo, où il a signé des engagements le 20 octobre 1997, il pratique la politique de « faites ce que je vous dis mais ne faites pas ce que je fais. » Dans ces conditions, la voie est ouverte à la mise en place de deux Etats au Congo ; un Etat du Nord-Congo déjà en place par la composition du gouvernement actuel et le Haut Commandement Militaire et que les conseils de ministres se tiennent dans sa capitale Oyo, et un Etat du Sud-Congo à configurer » a-t-il savoir.

La conférence de presse du président du C.D.R.C. hante les allées du pouvoir. Le Président Sassou a déclaré à ses proches « Mais où veut-il mettre les frontières… » Cependant, Modeste Boukadia en défenseur de l’unité et de l’intégrité nationale a précisé sa pensée « J’exige la conférence nationale pour que nous remettions l’Etat Congolais dans ses fonctions. Je l’exige pour que les jeunes retrouvent de l’emploi, les fonctionnaires soient à la hauteur de subvenir à leurs besoins afin qu’ils aient une bonne retraite ; pour que les commerçants retrouvent leur place. Je ne suis pas xénophobe, mais je ne voudrais pas que le commerce dans notre pays soit pris d’assaut par des étrangers, comme c’est le cas aujourd’hui ; je ne veux plus que l’argent des ressources naturelles de notre pays soit la chasse gardée d’un groupe d’individus… Voilà le Congo que je dessine pour la vie de toutes ces populations. » En ajoutant que ladite conférence nationale doit être convoquée par le gouvernement d’union nationale ; sans cela, c’est la voie ouverte à des difficultés majeures.

Le Congo est a reconstruire

Modeste Boukadia occupe de plus en plus l’espace avec ses nombreuses descentes dans les quartiers de Brazzaville au cours desquelles il explique sa vision de l’avenir. La question que tout le monde se pose au Pct est de savoir ce que fera le président Denis Sassou Nguesso. 

Cependant, certains de ses plus proches ne sont pas rassurés à l’instar du Premier secrétaire du Pct qui s’est interrogé à haute voix  si le président Modeste Boukadia ne cherche que le gouvernement d’union nationale ou autre chose ?

D’autres, en petit comité expliquent : « On connaît la détermination de ce Modeste Boukadia qui n’a jamais cessé d’exiger la mise en place d’un gouvernement d’union nationale depuis 2008 avec la nomination d’un Premier ministre, chef de gouvernement dont il dessine les contours. Il doit y avoir quelque-chose qui nous échappe mais que le Président et lui en ont la maîtrise jusqu’à risquer le déchirement du pays. Au point où il est assuré de sa popularité auprès de la population et de plusieurs officiers et sous-officiers parce qu’il incarne ce qu’ils attendent, il est aussi conscient que l’image du Président de la République s’est fortement dégradée au niveau de la communauté internationale avec tous ses dossiers qui le plombent et le comportement de ses enfants, il sait aussi que si le Président met l’armée en mouvement, une bonne partie de celle-ci ne suivra pas parce que délaissée, Modeste Boukadia a conscience qu’il a les cartes en mains, surtout que l’opposition est décriée par la population, il peut pousser le bouchon d’aller jusqu’au bout… Le Président a tardé trop longtemps pour le recevoir. Aujourd’hui, en le recevant, il apparaîtra comme celui qui a sauvé l’unité nationale et il n’y a plus d’autre issue que le « grand frère » et « son petit frère » se rencontrent pour désamorcer la crise qui risque d’emporter tout le travail fait. Décidément, les vieux démons mis dans le placard par Marien Ngouabi ont refait surface… Et c’est son successeur qui risque de faire sauter le verrou de cette unité de surface qui n’a jamais pris si l’un et l’autre qui semblent bien se connaître ne font pas un pas l’un vers l’autre. »

Les 52 généraux qui font risquent de basculer le Congo en deux Etats : le Nord-Congo et le Sud-Congo !

Voici les 52 nouveaux et anciens Généraux de l’Armée Congolaise de la discorde entre Sassou Nguesso et Modeste Boukadia qui risquent de basculer le Congo en deux Etats : le Nord-Congo et le Sud-Congo !

Ambroise Mopendza, Grégoire Ebadep Myllah, Nianga Ngatsé Mbouala et Mathias Bangui des Forces armées et de la marine nationale, ainsi qu’Antoine Bouiti, Michel Ombeli, Albert Ngoto, Philippe Obara de la police, ont tous été nommés au grade de général de brigade et général de 1ère classe. Alors que Jean Dominique Okemba et Jean François Ndenguet, anciens généraux, ont été promus, respectivement, aux grades de vice-amiral et de général de police de 2ème classe.

Les anciens Généraux et leurs régions

Région de la Cuvette : 25 Officiers Généraux

1. Jacques Joachim YHOMBI-OPANGO,

2. Denis SASSOU NGUESSO, 

3. Jean Dominique OKEMBA, 
4. Norbert DABIRA, 
5. Blaise ADOUA, 
6. Jean Marie Michel MOKOKO, 
7. Hilaire MOKO, 
8. Yvon Jacques NDOLOU, 
9. Charles Richard MONDJO, 
10. Guy Blanchard OKOY, 
11. Philippe LONGONDA, 
12. Jacques MORLENDE,
13. Fulgor ONGOBO 
14. Jean François NDENGUET,
15. Gilbert BOKEMBA, 
16. Emmanuel AVOUKOU, 
17. Victor MOIGNY, 
18. ÉBATA, 
19. Pierre OBA, 
20. BOUAGNABEA MOUNDANZA, 
21. Georges MAYOULOU, 
22. NIOMBÉLA-ELENGA, 
23. Emmanuel ELENGA,
24. François OSSÉLÉ, 
25. Pierre NGOMBÉ. 

Région du Pool : 4 Officiers Généraux

1. Anselme MACKOUMBOU-KOUKA, 

 2. Aaron KAKOU, 

 3. Prosper NKONTA, 

 4. René BOUKAKA.

Région des Plateaux : 4 Officiers Généraux

1. Florent NTSIBA, 

2. Emmanuel NGOUÉLONDÉLÉ-MONGO, 

3. Emmanuel ETA-ONKA, 

 4. Raymond Damase NGOLLO.

Région de la Likouala : 4 Officiers Généraux

1. Gilbert MOKOKI, 

2. Léonard ESSONGO, 
3. NDONGO MOKANA, 
4. François AYAYEN.

Région du Kouilou : 3 Officiers Généraux

1. Louis Sylvain GOMA, 

2. Guy Pierre GARCIA, 

 3. Jean Philippe.

Région de la Bouenza : 1 Officier Général

1. Guy Bleck Clément MAMBOU.

Région du Niari : 1 Officier Général

1. Grégoire MABIKA.

Région de la Sangha : 1 Officier Général

1. Paul MBOT.

Région de la Lékoumou : 1 Officier Général

1. Franck-Xavier Ndongo MOUKANA.

Région de la Cuvette-Ouest : Néant.

Il sied de signaler que Frédéric Mbaho aussi se réclamait du grade de général d’Armée suite à sa nomination, semble-t-il, par Pascal Lissouba. Seulement, ce grade lui a déjà coûté un emprisonnement et un procès à Brazzaville. Jusqu’à ce jour, il n’est jamais affiché officiellement sur ce grade.

En somme, le Congo compte 52 officiers généraux dont on ignore à ce jour le salaire mensuel. Y aura-t-il une session spéciale pour la publication de ces salaires comme l’ont été les salaires de certains ministres chiffrés à 15 millions de Fcfa par mois ? La question reste posée (Source Afrik 53).

La Griffe N°162 du 13 au 20 février 2013 (page 3).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s