COMMUNIQUE DE PRESSE relatif à l’état d’urgence et l’état de siège en République du Congo

Denis SASSOU NGUESSO, par lettre en date du 15 avril 2020, a instruit le Président de l’Assemblée nationale du Congo, M. Isidore MVOUBA, de convoquer une session extraordinaire le 18 avril 2020 pour examiner cinq (5) projets de loi :

  • Projet de loi portant loi de finances rectificative pour l’année 2020 ;
  • Projet de loi portant approbation du contrat de partage de production Emeraude II, signé le 9 avril 2020 entre la République du Congo, la société nationale des pétroles du Congo et les sociétés Congorep S.A. et Perenco Congo S.A. ;
  • Projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en République du Congo ;
  • Projet de loi habilitant le Gouvernement à édicter, par ordonnance, des mesures relevant du domaine de la loi, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus (Covid-19) ;
  • Projet de loi déterminant les conditions de mise en œuvre de l’état d’urgence et de l’état de siège en République du Congo.

Le C.D.R.C. rappelle que :

  • L’état d’urgence sanitaire actuel est suffisant pour mener la guerre contre le Covid-19. En revanche, l’état d’urgence et l’état de siège ne sont pas justifiés puisqu’aux dires des dirigeants actuels, le Congo n’est pas en guerre classique.
  • Est-ce l’attentat sur l’Airbus A330 d’Air France qui serait le motif d’une instauration ou d’une installation de l’état d’urgence et de l’état de siège.
  • Le Congo a trop souffert des manipulations autrement dit des montages macabres qui ont entraîné l’assassinat des paisibles cadres et citoyens de notre pays au lendemain de l’assassinat du président Marien Ngouabi (cardinal Emile Biayenda, président Alphonse Massamba-Débat, Ndoudi Nganga, Samba dia Nkoumbi, etc.).

Nous redoutons que ce régime plonge à nouveau notre pays dans un passé qui n’a jamais connu réparation. Les déclarations de Jean-Dominique OKEMBA nous apportent la vérité sur la volonté manifeste de ce régime à exterminer une partie de la population de notre pays, à savoir la région du Pool.

Le C.D.R.C. reste et demeure vigilant à l’idée que les massacres prévus dans la région du Pool ne commenceront pas comme jadis à Owando.

Cependant le C.D.R.C. appelle tous les Congolais à la lucidité pour éviter que Monsieur Sassou nous offre en fin de campagne du Covid-19 une guerre dans le pays afin de se maintenir au pouvoir coûte que coûte.

A la même occasion, le C.D.R.C. se réserve le droit d’ester en justice M. Jean-Dominique OKEMBA, les membres du gouvernement de 1997 à ce jour, les députés de la région du Pool et les membres du clan suite aux déclarations du sinistre Jean-Dominique OKEMBA.

Dans cette période trouble, que dans leurs tombes, les Pères-Fondateurs de la République soutiennent le Peuple Congolais.

Fait à Paris, le 18 avril 2020 mis à jour le 19/04/2020 à 11h17
Modeste BOUKADIA
Président du C.D.R.C.
Initiateur de la Conférence Internationale sur le Congo

Lettre de Denis SASSOU NGUESSO au président de l’Assemblée nationale du Congo
Les cinq (5) Projets de loi soumis à l’approbation de l’Assemblée nationale du Congo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s