Face à la pandémie, le président du CDRC livre sa vision du Congo dans l’émission EBAKA Show

27 MARS 2020 : LE VRAI JOURNAL SUR FACEBOOK CE SOIR EN DIRECT MODESTE BOUKADIA L’APPEL 2 POINTE NOIRE VILLE MEURTRIÈRE PAR LES POLITIQUES 3 570 MORTS POUR LA MAIRIE BIENVENUE DANS CORONAVIRUS AU CONGO MPAKA PRÉFET DEPUIS 1997 BIENVENUE DANS EBAKA SHOW A SUIVRE
Aux maux du Congo, le président du CDRC, Modeste Boukadia livre sa vision pour le Congo dans l’émission Ebaka Show

C.D.R.C. Press mise à jour le dimanche 29 mars 2020 – 12h29

À la Une

LE COVID-19 : QUE FAIT LE CONGO-BRAZZAVILLE ?

Modeste Boukadia, président du CDRC – Crédits photo Nadine Nagel

Je demande instamment à Monsieur Sassou Nguesso, d’instruire l’Ambassadeur Près la France, Monsieur Rodolphe Adada, de se rapprocher de SANOFI-AVENTIS et TEVA, pour une commande massive de la chloroquine, devant être distribuée GRATUITEMENT à tous les habitants du Congo, en ayant soin de bien respecter les doses, comme dans le cas du traitement du paludisme.

Mes Chers Compatriotes, Congolaises, Congolais,

Aujourd’hui, je m’adresse à vous, vous qui êtes en face d’un fléau et démunis.

Ce virus, le COVID-19, par sa propagation très rapide, a pris le monde entier par surprise. Par cette pandémie qu’il suscite, il a imposé le confinement des populations de tous les pays. Le Congo-Brazzaville et les pays de la sous-région ne sont pas épargnés.

Toute politique de santé publique s’appuie sur des structures et du personnel qualifié pour atteindre cet objectif : que les différentes catégories de la population soient prises en charge pour une meilleure santé.

Lire la suite
À la Une

De la Table Ronde à la Conférence Internationale

https://www.youtube.com/watch?v=jNOQ2dKpuYA&feature=youtu.be

ÉDITION SPÉCIALE LES CHRONIQUES DU NET : invité du jour Modeste Boukadia, président du C.D.R.C.
Le 23 février 2020

Invité de KAYItv-PSC TV, le Président Modeste Boukadia a défini clairement les objectifs de la Table Ronde qui est une réunion préparatoire de la Conférence Internationale. Il a invité les Congolaises et les Congolais de tout bord politique d’y venir pour contribuer aux nouvelles conditions d’un mieux-vivre ensemble en République du Congo Brazzaville.

Service Presse C.D.R.C.

À la Une

TABLE RONDE : Appel à la République du Congo du 28 Novembre 1958

Appel à la République du Congo du 28 Novembre 1958 pour la prochaine Conférence Internationale

Chers Compatriotes, Chers Amis,

Vous êtes invités, en vos qualités, à contribuer aux dernières formalités pour l’organisation de la prochaine Conférence Internationale.
Faites-vous connaître pour recevoir votre invitation pour la Table Ronde, réunion préparatoire de la Conférence Internationale.

S’inscrire à : tableronde2020@outlook.fr

Paris, le 21 février 2020
Service Presse CDRC

TABLE RONDE POUR LE CONGO : lettre d’inscription pour la réunion préparatoire de la Conférence Internationale des Nations-Unies pour le Congo-B (Modeste BOUKADIA) : http://congo-liberty.com/?p=23352

https://cdrc-cg.com/2020/02/12/table-ronde-pour-le-congo-lettre-dinscription/

À la Une

TABLE RONDE POUR LE CONGO : lettre d’inscription

Cercle des Démocrates et Républicains du Congo
Enregistré au Ministère de l’Intérieur sous N°002/MISAT/CAB/DGAT/SAAB du 10 mars 1998


Lettre publique destinée aux responsables des partis politiques, des personnalités politiques, des associations de la société civile congolaise, des mouvements de la diaspora congolaise et aux amis du Congo-Brazzaville.

Chers compatriotes et chers amis,

Vous êtes conviés en vos qualités, à la TABLE RONDE initiée et organisée par le Cercle des Démocrates et Républicains du Congo (C.D.R.C.) sous le parrainage de l’Association pour la Renaissance du Congo-Brazzaville en sigle LAMBREC.

THÈME : LE CONGO BRAZZAVILLE A L’ÉPREUVE DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE DES NATIONS UNIES

De sa déclaration en République du Congo de jure en date du 28 novembre 1958 à aujourd’hui, notre pays, traversé par des soubresauts politiques dramatiques, n’a jamais pu mettre en place les conditions idoines à son développement durable tant sur le plan humain, économique que social.

Des évènements de 1959, qui continuent à hanter les mémoires, sont la première fissure restée béante pour un pays dit « Un et indivisible ». Des journées insurrectionnelles des 13, 14 et 15 août 1963 à la conférence nationale souveraine et jusqu’à nos jours sont devenues une source d’instabilité politique notoire dans la sous-région. De tout ceci, nos dirigeants s’illustrent par des scandales financiers qui émaillent notre vie publique alors que les conditions de vie des congolais ne cessent de se dégrader.

Lire la suite
À la Une

Rentrée politique de Modeste BOUKADIA : pré-calendrier de la Conférence Internationale des Nations Unies pour le Congo

Modeste Boukadia, président du C.D.R.C. – Crédits photos : N. Nagel

Pour sa rentrée politique, Modeste BOUKADIA, Président du CDRC, annonce d’un pré-calendrier de la Conférence Internationale des Nations Unies pour le Congo. Interview par le journaliste Cyr Makosso de Ziana TV le 02 février 2020.
https://www.youtube.com/watch?v=m7ESNIzwwl8

À la Une

Vœux 2020 de Modeste Boukadia au peuple congolais

Congolaises, Congolais,
Mesdames et Messieurs,
Mes chers compatriotes,

Il y a quelques années, comme beaucoup d’entre nous au village, pour préparer le Réveillon de la Saint-Sylvestre, tout le monde se précipitait pour aller acheter son cabri sur pied. Un cabri vivant. Celui qui m’avait été vendu était une femelle pleine, une chèvre. L’animal a fini sa paisible vie dans la parcelle où j’habitais, rue Ngassa à Kinsoundi. Elle avait mis bas le 1er janvier 1996. J’ai donc dû me résoudre à acheter de la viande pour que Maman Loutaya prépare le repas du Jour de l’An et Mia, c’est le nom auquel répondait le petit cabri, grandit dans la parcelle et entrait même dans la maison sans avoir peur, chose que ne faisait jamais sa mère.

C’est cette joie de vivre que nous devrons retrouver.

Lire la suite
À la Une

LE RENVERSEMENT DE PERSPECTIVES ou le changement du CFA (XOF) en ECO

"CI-GIT LE CONGO BRAZZA , SASSOU-NGUESSO M'A TUER" Livre de Modeste Boukadia formulant la solution pour une paix definitive et un développement durable au Congo Brazzaville
« CI-GIT LE CONGO BRAZZA, SASSOU-NGUESSO M’A TUER » Livre de Modeste Boukadia formulant la solution pour une paix définitive et un développement durable au Congo Brazzaville

La mutation ou le changement simple du nom du franc CFA en ECO peut être perçu comme un tour de passe-passe entre le FCFA(XOF)/EURO et ECO/EURO dont le taux de conversion reste inchangé !

Le vrai renversement de perspectives qui soit réaliste en tenant compte des aspirations des populations africaines c’est-à-dire tout en gardant les liens historiques de l’Afrique avec l’Europe en les renforçant et en les aménageant tout en s’ouvrant aux autres partenaires tels les États-Unis d’Amérique pour l’émancipation des Africains.

En d’autres termes, si l’étalon monétaire est l’euro, il faudrait se poser la question de savoir ce que l’on peut acheter avec un euro en France et projeter cet euro dans les pays d’Afrique sud-saharienne où le franc CFA (XOF et XAF) a cours forcé, et voir ce que peut faire une famille avec un euro.

Lire la suite

FMI-CONGO B : les 48 mesures négociées et signées par Clément Mouamba seront-elles appliquées ?

Les 48 mesures négociées et signées par Clément Mouamba avec le FMI à coût de Milliards payés aux lobbyistes avec l’argent des contribuables congolais vont-elles être appliquées pour aider le peuple à s’en sortir ?
Ou Monsieur Clément Mouamba applique les 48 mesures pour sortir le Congo de la crise ou il en tire les conséquences.

Depuis 2017 et bien avant, le Congo se débat avec une dette intérieure et extérieure sans précédent notamment envers la Chine.

Pour faire face à cette dette colossale évaluée à plusieurs milliards de dollars, les autorités congolaises ont fait appel au FMI (Fonds Monétaire International) avec qui elles ont conclu un accord pour permettre au pays de bénéficier d’un programme d’aide économique.

Or, ce que taisent les autorités congolaises, notamment M. Clément Mouamba, chef du gouvernement congolais, signataires desdits accords avec le FMI, c’est que cette « Aide économique » est en réalité une dette ajoutée à la dette que les générations futures devront rembourser.

Il est à noter que le FMI n’accorde jamais ses « aides économiques » sans contreparties.

Voici donc en fichier joint, les mesures négociées et signées par le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, auprès du FMI après un travail de lobbying coûteux pour les finances publiques congolaises « pour sortir le Congo de la crise ».

Service Presse C.D.R.C.
Paris, le 14 décembre 2019