«Nous avons de bons hôpitaux au Congo» dit Pierre Mabiala. Avons-nous des ministres impartiaux?

C’est un véritable acharnement à nier le Droit auquel se livre le ministre de la Justice congolais Pierre Mabiala. Un acharnement dont la victime est Modeste Boukadia, homme politique congolais, innocent devant la loi et les faits. Pour des raisons difficilement justifiables du point de vue légal, Pierre Mabiala refuse un procès à un homme innocent, maintient cet homme en prison depuis plus d’un an, refuse tout jugement à son encontre, refuse d’enquêter sur une tentative de meurtre à l’encontre de ce prisonnier politique et refuse son évacuation sanitaire malgré son état de santé précaire.

A propos de Modeste Boukadia

 Modeste Boukadia est un homme politique influent du Congo Brazzaville. Président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo, un parti politique qui milite pour l’application du Droit et qui propose un projet de développement du Congo en faveur de l’emploi durable. En 1991 il représenta les membres de l’opposition extérieure a la conférence nationale qui mit fin au premier règne dictatorial de Mr Sassou-Nguesso.

Au niveau international il développa l’idée de l’Union Africaine auprès des différents pays Africains. Il s’engagea aussi en faveur de victimes du génocide Rwandais à travers le financement d’orphelinats. Ayant la double nationalité Franco-Congolaise, il fut président de l’Association Brazzaville, Capitale de la France Libre, rappelant la participation active des congolais à la libération de la France pendant l’occupation allemande nazie. Agronome et économiste, il est l’auteur d’une théorie économique innovante développée dans son livre “Ci-Git le Congo, Sassou M’a Tuer”. Sa théorie économique est considérée comme la suite logique de la théorie de Keynes.

Condamne pour délit d’opinion

En avril 2014, Modeste Boukadia fut condamné par contumace pour délits d’opinion à 30 ans de Travaux Forcés. Son crime : avoir demandé de façon pacifique la démission d’un gouvernement qui a failli à tous ses engagements envers la population. Le délit d’opinion, c’est à dire condamner quelqu’un pour avoir exprimé une opinion politique, constitue pourtant une violation du droit national congolais, et de la Charte des Nations Unies. Ce fut en ce sens que le Groupe de Travail des Nations Unies avait qualifié le jugement d’infractions aux règles de droits et avait demandé son annulation (lien vers le jugement)

Un acharnement judiciaire incompréhensible

Mais, dans un véritable acharnement politique, le ministère de la Justice congolais s’obstine à refuser d’appliquer les règles élémentaires d’une Constitution crue 2015, que les membres influents du régime avaient pourtant ardemment défendus, voire imposée aux populations congolaises (voir les alertes lancées par les ONG internationales comme Amnesty International).

Refus d’enquête sur une tentative d’assassinat

Cet acharnement judiciaire va jusqu’à refuser d’enquêter sur la tentative d’assassinat à l’encontre de Modeste Boukadia. Cet acte odieux fut commis par le directeur de la maison d’arrêt de Pointe-Noire, Mr Pierre Pongui. Ce refus d’enquêter est-il dû au fait que Pierre Pongui est l’oncle du ministre de la justice Pierre Mabiala ? Pourtant Pierre Mabiala déclarait à la presse congolaise, avoir agi sur les ordres de son neveu, le ministre de la Justice.

Evacuation sanitaire bloquée

Autre preuve de cet acharnement judiciaire, le ministre de la Justice bloque l’évacuation sanitaire de Modeste Boukadia. Cette évacuation est pourtant rendue nécessaire par le grave état de santé de Modeste Boukadia. De multiples tests médicaux ont démontrés que suite à la tentative d’assassinat et au passage à tabac qu’il a subi en prison, M. Boukadia a besoin d’un suivi médical poussé, vu le risque accru de crise cardiaque notamment. La raison qu’évoque M. Pierre Mabiala est que « Nous avons de bons hôpitaux au Congo ». (Voir interview RFI)

Que le Congo ait de bons hôpitaux est une chose, que le Congo ait des hôpitaux adéquats pour traiter des maux particuliers en ait une autre. Voici deux exemples récents d’évacuations sanitaires auquelles le gouvernement congolais ne s’est pas opposé.

Voyons ensemble deux exemples récents d’évacuation sanitaires : le cas de Mme Sassou N’guesso et le cas du ministre Leonidas Mottom Mamoni.

a)    Evacuation de Mme Sassou-Nguesso pour malaise cardiaque

Autrement, comment expliquer que Mme Antoinette Sassou-Nguesso, femme de Chef de Fait de l’Etat congolais, ait été évacuée en France suite à un malaise cardiaque ? Est-ce due aux mauvais hôpitaux congolais ou à l’absence d’équipements pour traiter des maux de cette nature ?

b)    Evacuation du ministre de la culture Léonidas Mottom Mamoni pour accident de voiture

Et qu’en agit-il de l’évacuation sanitaire du ministre de la culture Mottom Mamoni suite à un accident de la route (lien vers article). Mauvais hôpitaux congolais ou absence d’équipements spécialisés pour traiter les accidentés de la route ?

Pour rappel, l’un des passagers de la voiture où se trouvait le ministre Mottom Mamoni, le grand humoriste Congolais, Bienvenu Sidobé fut aussi victime du même accident de voiture. Ce dernier n’avait hélas pas bénéficié de l’évacuation sanitaire et il est mort des suites de l’accident dans un hôpital congolais (lien vers l’article).

Pourquoi un tel acharnement à l’encontre d’un homme innocent ?

Tous ces points démontrent qu’il y’à un véritable acharnement judiciaire à l’encontre de M. Modeste Boukadia et nous ne sommes pas dupes des tactiques employées par ce ministère politique pour refuser d’appliquer la loi. Si ce n’est pas le cas, pourquoi maintenir pendant plus d’un an en prison une personne à qui on ne reproche rien. Pourquoi ne pas avoir organisé son procès et avoir empêché sa libération par le juge de Pointe-Noire ?

Depuis le 15 janvier 2015, le Ministère de la Justice viole consciemment la Constitution de la République du Congo cru 2012 et 2015, dans ses articles sur les libertés individuelles, sur la séparation des pouvoir, sur les délais maximums d’emprisonnement d’un citoyen innocent sans jugement. Cela doit cesser immédiatement.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s