COMMUNIQUE DE PRESSE : compte tenu de l’état de santé de Guy Parfait Kolélas évacué en France, Modeste Boukadia appelle au sursaut national

Nous apprenons que l’état de santé de Guy Parfait Kolélas est très préoccupant.

Du fait de sa double nationalité française et congolaise, il est tout à fait légitime de procéder à son évacuation en vue de prévenir les sentiments de frustration dans le pays..
Le CDRC félicite les Autorités françaises d’avoir pris cette décision pour des raisons de sécurité.

Nous rappelons que M. Sassou Nguesso a instrumentalisé l’ethnisation au Congo Brazzaville. Ce qui laisse entendre que Guy Parfait Kolélas est considéré, à tort ou à raison, comme le candidat du sud et MM. Mathias Dzon, celui des Plateaux et de la Cuvette-Ouest, Albert Oniangué, celui des Mbossi de Boundji, de la Sangha et celui de la Likouala et Denis Sassou Nguesso celui des Mbossi d’Oyo et d’Ollombo et de Tchambitcho.

L’état de santé de Guy Parfait Kolélas et son évacuation sanitaire en Europe posent un problème grave pour le scrutin du 21 mars 2021 dont les candidats sont désormais entièrement originaires du Nord du Congo. Dans un contexte d’ethnisation où les populations votent pour le candidat de l’ethnie, cette mascarade sera considérée essentiellement comme l’élection du Nord du Congo.

M. Sassou Nguesso, qui va s’auto-proclamer président élu par fraude massive comme cela s’est déjà vue avec le vote anticipé des militaires sera, une fois de plus,considéré comme le Président du Nord du Congo.

Le Cercle des Démocrates et Républicains du Congo rappelle que pour l’unité du pays, l’élection doit être transparente et nécessite pour cela l’organisation du recensement général de la population et de l’habitat, la mise à disposition des cartes nationales d’identité pour les Congolais autochtones et l’établissement de cartes et de listes électorales non contestables.

Le scrutin électoral de mars 2021 découplé en deux phases, le 17 mars pour le vote des agents des forces de souveraineté et le 21 mars pour les autres citoyens, est une tromperie à laquelle M. Sassou Nguesso doit mettre fin pour faire place à la Conférence Internationale des Nations Unies qui pourra préserver des vies.

Toutefois, compte tenu de l’état où se trouve le Congo, Modeste Boukadia, président du CDRC, souligne que tous les partis politiques doivent être parties prenantes à l’union nationale et doivent tous faire face aux défis que doit relever le peuple congolais. Il y va de l’intérêt de notre République.

Le CDRC et son président lui souhaitent un prompt rétablissement.

Que vienne enfin la renaissance du Congo et que flotte un parfum de liberté sur tout le territoire !

Modeste Boukadia
Président du CDRC

Paris, le 20 mars 2021 – 19:32

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s